Covid, livres et ebooks

Pendant les confinements, le gouvernement français a ordonné la fermeture des commerces dits "non essentiels". Quelles conséquences pour les librairies, les lecteurs et le nombre de ventes de livres en France ?

 Actualités   mars 24, 2022

Covid, livres et ebooks

La pandémie de COVID-19 a eu un impact significatif sur l'industrie du livre et de l'ebook. Les fermetures de librairies et les restrictions de voyage ont entraîné dans un premier temps une baisse des ventes de livres imprimés et d'ebooks. Cependant, certains éditeurs et libraires ont signalé une augmentation des ventes en ligne, ce qui a aidé à compenser en partie la baisse des ventes en magasin. De nombreux événements littéraires, tels que les salons du livre, ont également été annulés ou reportés en raison de la pandémie, ce qui a affecté la promotion des livres et des auteurs.

De nombreux gouvernements ont imposé des restrictions sur les activités commerciales non essentielles pendant la pandémie, ce qui a entraîné la fermeture de nombreuses librairies. Néanmoins, ces restrictions ne s'appliquaient pas aux entreprises en ligne, telles qu'Amazon, ce qui leur a permis de continuer à vendre des livres durant cette période.

Amazon a ainsi pu continuer à vendre des livres durant la pandémie de COVID-19 car la société livrait ses clients et ses derniers n'avaient donc pas. La société a par ailleurs mis en place des mesures pour protéger la santé et la sécurité de ses employés et de ses clients durant cette période difficile, ce qui lui a permis de maintenir ses activités de vente en ligne.

Malgré tout, 2021 a été une année record où près de 400 millions de livres (physiques ou numériques) ont été vendus en France, soit une croissance de 14% par rapport à 2020 - alors qu'en temps normal, la hausse ne dépasse généralement pas les 1%.

Reste à savoir si cette hausse à profiter à tous les vendeurs de livres ou seulement à quelques grandes plateformes évoquées dans l'article - suivez mon regard.